Martinique: les militants anti-chlordécone violemment réprimés par la police

Par

Des heurts ont éclaté lundi 13 janvier à Fort-de-France en marge du procès des sept militants anti-chlordécone. Le tribunal a dû être évacué et le procès renvoyé au mois de juin. Des violences policières ont marqué la manifestation.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des échauffourées ont éclaté entre forces de l’ordre et manifestants, lundi 13 janvier à Fort-de-France (Martinique), en marge du procès des sept militants anti-chlordécone, interpellés en novembre après une manifestation qui avait mal tourné. Face à ces heurts violents, le tribunal a dû être évacué et le procès a finalement été renvoyé au 3 juin.