L'eurodéputée Françoise Castex quitte le PS pour Nouvelle Donne

Par

L'ancienne syndicaliste avait été écartée des listes du PS pour les européennes de 2014. Elle s'explique à Mediapart.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyé spécial à Bruxelles

Après avoir été écartée des listes PS pour les élections européennes, Françoise Castex a choisi d'entrer en « dissidence » en rejoignant Nouvelle Donne, la formation encore en devenir lancée par l'économiste Pierre Larrouturou. L'eurodéputée, qui termine son deuxième mandat cette année à Strasbourg, fera sans doute campagne comme tête de liste pour le Grand Sud-Ouest (Aquitaine, Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon) contre, notamment, ses ex-camarades socialistes.

« Je pars en dissidence, explique-t-elle à Mediapart. Après plusieurs semaines de réflexion, et au vu du désarroi actuel, j’ai décidé de prendre mes responsabilités et d’apporter ma contribution à Nouvelle Donne, le mouvement créé par Pierre Larrouturou et le collectif Roosevelt 2012. » Elle sera opposée, si elle est confirmée dans le Sud-Ouest, à Michèle Alliot-Marie (UMP), Louis Aliot (FN), José Bové (EELV), Virginie Rozière (PS-PRG) ou encore probablement – c'est loin d'être acté en interne – Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche).