La condamnation oubliée de Bastien Millot, l'homme de Copé

Par

Mediapart a retrouvé la condamnation pour détournement de fonds publics de Bastien Millot, un lieutenant de Jean-François Copé devenu ensuite patron de la société Bygmalion, actuellement au cœur d'une enquête préliminaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Fidèle lieutenant de Jean-François Copé, puis homme de médias, et dirigeant récent de la société Bygmalion, une entreprise au cœur d’une enquête préliminaire du parquet de Paris portant sur ses prestations facturées à l’UMP, Bastien Millot vient d’annoncer qu’il s’était inscrit comme avocat au barreau de Marseille. Voilà quelques années, ce jeune homme bien sous tous rapports a pourtant été condamné pour « détournement de fonds publics, complicité de faux et complicité d’usage de faux ». Mediapart a retrouvé les deux jugements rendus dans cette affaire.