Dans la Nièvre, des socialistes se reprennent à y croire avant leur congrès

Par

Dans cette fédération traditionnellement à la gauche du PS, une bonne moitié des militants sont partis ces dernières années. Mais pour ceux qui restent, le temps est (peut-être) venu d’un nouveau départ.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Nevers (Nièvre), de notre envoyé spécial. - À Nevers, lundi soir pluvieux, avenir radieux ? Sur la place du Champ-de-Foire, le grand Mac Donald’s tout illuminé voit passer son cortège de voitures au « drive-in ». Un peu plus loin, un immeuble à l’abandon présente ses fenêtres cassées à la place. De l’autre côté de la rue, des immeubles bas en enfilade, magasins aux rez-de-chaussée, semblent endormis. À l’exception d’une vitrine protégée par une grille qui laisse passer la lumière. Le local de la section Pierre-Bérégovoy de Nevers accueille la réunion des soutiens de la motion Emmanuel Maurel dans le département.