Serres chauffées dans le bio: la FNSEA mise en minorité

Par

Le 11 juillet, la réunion du Comité national de l’agriculture biologique (CNAB) de l’Institut national de l’origine et de la qualité (Inao) a mis en minorité la FNSEA sur le dossier des serres chauffées. Le ministre Didier Guillaume a lui-même défendu un compromis condamné par le syndicat majoritaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À la FNSEA, on mange rarement son chapeau. Pourtant, lundi, le syndicat majoritaire a rendu public un communiqué dénonçant la décision du Comité national de l’agriculture biologique (CNAB) de l’Institut national de l’origine et de la qualité (Inao) d’encadrer le chauffage des serres, dans le guide de lecture du règlement européen. Un choix finalement soutenu par le ministre de l’agriculture Didier Guillaume, venu lui-même à la réunion du CNAB, le 11 juillet.