La justice rouvre l’enquête sur l’assassinat d’Henri Curiel

Par

Une juge d’instruction a été désignée dans l’affaire de l’assassinat du militant tiers-mondiste de 65 ans, abattu à Paris, le 4 mai 1978. La justice a pris en compte les aveux posthumes d’un membre du commando et cherche désormais à identifier ses complices et commanditaires présumés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un crime impuni, un « dossier non résolu », vieux de quarante ans, que la justice a décidé de rouvrir. Le 9 janvier, une juge d’instruction, Laurence Lazerges, a été désignée dans l’affaire de l’assassinat d’Henri Curiel, militant tiers-mondiste de 65 ans, abattu dans l’ascenseur de son immeuble, à Paris, le 4 mai 1978. Classé en juillet 1992, le dossier avait déjà été rouvert durant quelques mois puis refermé à deux reprises par le parquet de Paris en 2000, puis en 2008, à la suite d’enquêtes journalistiques.