Près de Blois, les gaziers durcissent la grève

Par

Près de Blois, au premier dépôt de gaz de France, les discrets salariés de Storengy accélèrent leur mouvement contre le projet de réforme des retraites. Depuis lundi, ils bloquent l’accès aux sous-traitants. « On va stimuler les gars avec l’espoir de sortir de ce conflit la tête haute », jurent-ils.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Chémery (Loir-et-Cher), de notre envoyé spécial.Les pins succèdent aux étangs, les étangs aux vignes, et les vignes aux puits de contrôle. Depuis la départementale 956, près de Blois, rien ne laisse soupçonner à l’automobiliste qu’il circule au-dessus du premier site de stockage de gaz naturel de France, deuxième en Europe. Cette bulle de 7 milliards de mètres cubes, piégée à 1 100 mètres de profondeur dans une nappe phréatique étirée sur cinq communes, suffirait à chauffer tous les habitants de la région Centre-Val de Loire pendant cinq ans.