Trois politologues antillais décryptent l'ampleur d'un mouvement inédit

Par
Professeurs de science politique, les Martiniquais Justin Daniel et Jean-Claude William, ainsi que le Guadeloupéen Fred Reno, décryptent pour Mediapart la nature et les particularités de la mobilisation antillaise. Créé à partir de collectifs et de syndicats, ce mouvement, qui a su éviter les violences, a totalement débordé les partis politiques classiques et leurs élus devenus inaudibles, expliquent-ils tous les trois.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jean-Claude William est professeur d'histoire politique à la faculté de droit de la Martinique et fait partie des signataires de l'Appel des neuf (publié en avant-première sur Mediapart), aux côtés d'Edouard Glissant et Patrick Chamoiseau. Justin Daniel est professeur de science politique à la même faculté et l'auteur d'un rapport sur les formes d'exclusion à la Martinique (PDF). Fred Reno est directeur du Centre d'analyse géopolitique internationale (CAGI) de la faculté de droit de Guadeloupe, et l'auteur du Petit Dictionnaire du débat politique. Ils décryptent pour Mediapart la structuration de la mobilisation antillaise.