Le sexisme sans borne de la Ligue du LOL

Le fondateur de la Ligue du LOL, Vincent Glad, est personnellement mis en cause par deux femmes. Il coadministrait un compte impliqué dans plusieurs campagnes de cyberharcèlement. Il affirme n’avoir « harcelé personne avec ses propres tweets ».

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Vincent Glad ne fait plus rire personne. Ce journaliste de 33 ans était, il y a encore une semaine, une figure du journalisme web, collaborateur de Libération et de Brain Magazine. Il a bâti sa carrière grâce à son influence sur Twitter et s’est fait connaître du grand public en 2012 dans « Le Grand Journal » de Canal+. 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal