Macron face au risque d'un printemps social pourri

Par
Emmanuel Macron invitait les Français à "penser printemps" pendant la campagne pour imaginer un pays sorti des affres de l'hiver économique. Mais les 36 jours de grève annoncés par les syndicats de la SNCF annoncent un premier printemps difficile.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron invitait les Français à "penser printemps" pendant la campagne pour imaginer un pays sorti des affres de l'hiver économique. Mais les 36 jours de grève annoncés par les syndicats de la SNCF annoncent un premier printemps difficile.