Avec les naturalistes en lutte à Notre-Dame-des-Landes

Par

Grenouille agile contre béton armé, sur la zone du projet d’aéroport du Grand Ouest. Depuis le début de l’année, plusieurs dizaines de botanistes, ornithologues, herpétologues et savants des mousses inventorient la faune et la flore du secteur. Objectif : reconnaître la richesse des bocages pour bloquer les travaux.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il y a les ronces, la renoncule en pente, le nombril de Vénus, le lierre terrestre et la cardamine hirsuta. Nous sommes huit corps accroupis au bord d’un fossé et nous scrutons la dent de l’extrémité de la feuille de la potentilla sterilis que Jean-Marie, botaniste, fait tourner entre ses doigts : elle est plus courte que les autres, c’est à ça qu’on la reconnaît. Son nom profane est : « fausse fraise ».