Pour des banderoles au balcon, la police à domicile

Par

À Paris, Marseille et Caen, des habitants confinés ont reçu la visite de policiers parce qu’une banderole à connotation politique décorait leur fenêtre. Selon les cas, ils ont exigé son retrait ou demandé des précisions sur leurs « revendications ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mardi midi, la sonnette retentit chez Thomas et Simon, dans le XIXe arrondissement de Paris. À travers la porte, Thomas demande qui c’est. « La police », lui répond-on de l’autre côté, « à propos de la banderole ». Depuis deux semaines environ, elle orne la fenêtre de leur appartement, au deuxième étage : « Macron, on t’attend à la sortie !! » En noir sur fond blanc, bien visible depuis la rue. Certains passants la prennent en photo.