La justice du quotidien, racontée par un avocat talentueux

Par

En vingt histoires vécues, le livre de Jean-Yves Moyart, alias Maître Mô, décédé récemment, donne à voir une justice souvent dure avec les faibles, et la difficulté du métier d’avocat.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il y a cette gamine de 20 ans, SDF, jugée pour un vol de chaussettes à neuf euros cinquante, qui ne comprend rien à la procédure, et que ses juges envoient en prison sans trembler, parce qu’elle se trouve en état de récidive légale, toujours pour des vols de chaussettes. Cet enseignant d’une cinquantaine d’années, accusé d'attouchements sur des élèves, rongé par le remords et la culpabilité, et qu’il faut défendre malgré lui. L’épouse qui arrive enfin à fuir un mari violent et découvre alors qu’il violait leurs enfants depuis des années.