Affaire Leonarda : Sandrine Mazetier fustige Manuel Valls

Par

« La manière dont la petite Leonarda a été “prise en charge par la police”, comme dit le ministre de l'intérieur, ne correspond ni à l'esprit ni à la lettre de ce qui est prévu en matière d'étrangers en situation irrégulière », affirme la députée de Paris et secrétaire nationale du PS à l'immigration, qui s'en prend également au préfet du Doubs.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Députée de Paris et vice-présidente de l'Assemblée nationale, secrétaire nationale du PS à l'immigration, Sandrine Mazetier souhaite que Stéphane Fratacci, le préfet du Doubs qui a ordonné l'interpellation de la jeune Kosovare Leonarda Dibrani dans le cadre d'une sortie scolaire la semaine dernière, soit « convoqué et sanctionné ». Selon elle, cet ancien responsable du ministère de l'immigration et de l'identité nationale a agi par « provocation politique ».