«Faux» mineurs étrangers: «Ne pas faire de quelques cas une généralité»

Par

En visite au Maroc ce vendredi, le ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin, compte aborder la question des mineurs non accompagnés avec son homologue marocain. Des discussions faisant suite à l’attaque perpétrée par un « faux » mineur pakistanais devant les anciens locaux de Charlie Hebdo.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce sera l’une des questions abordées à Rabat ce vendredi 16 octobre entre le ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin, et son homologue marocain, Abdelouafi Laftit. Les mineurs non accompagnés (MNA, dans le jargon) sont au cœur de l’actualité depuis près d’un mois : pour certains, ils sont tous des « faux » mineurs étrangers qui « profitent » du système de protection de l’enfance. Pour d'autres, ils sont responsables de l’augmentation des actes de délinquance en France.