La justice enquête sur le rôle joué par la BAC Nord de Marseille dans un meurtre

Dans une note de février 2012, le patron marseillais de la police des polices soupçonne des policiers de la BAC Nord d'avoir divulgué « auprès du milieu des dealers » l'identité d'un de leurs indicateurs, Lyès Gouasmia, ensuite retrouvé assassiné.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

L’affaire de la BAC Nord à Marseille prend un tournant dramatique avec la révélation hier par Le Point d’une note accréditant la possible responsabilité de policiers dans le meurtre en 2008 de Lyès Gouasmia, présenté comme un informateur. Suite à des renseignements recueillis par la délégation marseillaise de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), l'enquête concernant cet homicide a été récemment rouverte et confiée à un juge d'instruction aixois.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal