Impôt et transition écologique: le double gâchis

Par

Emmanuel Macron habille en vert des hausses de taxes qui ne constituent qu’un tour de vis fiscal supplémentaire pour les ménages. Le résultat est calamiteux : tout à la fois il ruine le consentement à l’impôt et prend le risque de rendre impopulaire l’indispensable transition écologique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est un véritable gâchis. Avec la hausse de la fiscalité sur les carburants, organisée dans le seul but de renflouer les finances publiques et non de poser les bases d’une nécessaire transition écologique, Emmanuel Macron a réalisé une prouesse : il est parvenu à ruiner le consentement à l’impôt, qui est pourtant au fondement de la République, avec à la clef la vague de mobilisations en préparation pour le 17 novembre.