Pantouflage: Bruno Le Maire veut une enquête sur un ex-directeur de Bercy

Par

Ancien patron de l’Agence des participations de l’État, David Azéma a obtenu en 2014 un avis favorable de la commission de déontologie pour rejoindre la banque Merrill Lynch, mais il avait omis de signaler que l'établissement avait été sélectionné le même mois pour la privatisation de GDF Suez. À la suite de nos révélations, Bruno Le Maire saisit la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans les controverses récurrentes sur la porosité croissante entre la haute fonction publique française, particulièrement celle de Bercy, et les cercles du capitalisme parisien, c’est une affaire qui risque de faire date. Car quand il est passé devant la commission de déontologie de la fonction publique, en juin 2014, David Azéma, qui était à l’époque le patron de la très influente Agence des participations de l’État (APE), lui a assuré qu’il n’avait jamais supervisé la moindre opération financière conclue entre l’État et la banque Bank of America Merril Lynch, établissement bancaire vers lequel il souhaitait au même moment pantoufler.