Selon le bon vieux principe de la pelote que l’on dévide, les juges anticorruption Renaud Van Ruymbeke et Patricia Simon vont de surprise en surprise dans leur enquête sur les Balkany. Après avoir mis au jour l’étourdissant patrimoine caché (villas aux quatre coins du monde, comptes en banque et fondations exotiques, dépenses en espèces…) des célèbres époux de Levallois-Perret – Patrick est député et maire de la ville ; Isabelle, sa première adjointe –, les magistrats ont récemment découvert que, chez les Balkany, même les bijoux passent par les paradis fiscaux et ne sont pas déclarés en France.