Procès Preynat: huit ans de prison requis contre «un pédophile en série»

Par Mathieu Périsse / We Report

Le parquet a requis une peine de huit ans de prison minimum à l’égard de Bernard Preynat, vendredi 17 janvier. Coupable de multiples agressions sexuelles sur mineurs, l'ancien prêtre n'a pas, au terme de son procès, convaincu entièrement ses victimes de la sincérité de son repentir.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Lyon (Rhône), correspondance.– Au dernier jour du procès de Bernard Preynat, au tribunal correctionnel de Lyon, la procureure Dominique Sauves a requis, vendredi 17 janvier, une peine minimum de huit ans de prison ferme à l’égard de l’ancien prêtre de Sainte-Foy-lès-Lyon (Rhône), appelant le tribunal à « une réponse forte, à la mesure du calvaire » vécu par les victimes, dix anciens scouts ayant subi des agressions sexuelles entre 1986 et 1991, qu’elle a décrites comme « enfoncées dans une torture mentale » depuis trente ans. Mis en délibéré, le jugement sera rendu le 16 mars.