Procès Ulysse: les terroristes condamnés à des peines de 22 à 30 ans de prison

Par

Au procès Ulysse, trois terroristes djihadistes ont été condamnés à des peines allant de vingt-deux à trente années de réclusion criminelle. Cétait « le dossier épilogue de la campagne d’attentats meurtrière ayant frappé l’Europe en 2015 et 2016 », selon le ministère public.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De l’œuvre d’Homère, il aura été beaucoup question au cours des quinze jours qu’aura duré le procès « Ulysse », du nom de la cyber-infiltration réussie par la DGSI ayant permis d’empêcher un attentat et de déférer trois hommes pour association de malfaiteurs terroriste criminelle. Dernier des six avocats de la défense à plaider, Me Fares Aidel a conclu son propos en faisant référence au chant XXIV, le dernier de L’Iliade, celui où le roi troyen Priam implore le guerrier grec Achille qui vient de tuer son fils de lui rendre le cadavre de son enfant. « C’est alors que le demi-dieu Achille, en cédant à Priam, devient enfin un homme. D’Ulysse, devenez Achille, permettez à Hicham el-Hanafi [son client – ndlr] d’avoir un avenir ! », a déclamé le jeune avocat devant les juges mardi après-midi.