« Grosse pute » : la plainte pour injures classée sans suite

Le mois dernier, Mediapart avait révélé le message audio laissé par mégarde par un policier à une Parisienne qui avait porté plainte pour agression sexuelle. Il parlait d’elle comme d’une « grosse pute ». Pour la justice, les preuves sont insuffisantes pour poursuivre le fonctionnaire.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Il faut se frotter les yeux et relire plusieurs fois la phrase pour y croire. Selon nos informations, le parquet de Paris a classé sans suite la plainte déposée pour « injure » par une Parisienne qualifiée de « grosse pute » par un policier dans un message téléphonique.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal