La Charente expérimente le RSA et «ça fonctionne»

Par
Alors que se pose la question de la généralisation du revenu de solidarité active (RSA), reportage à Angoulême, en Charente, dans l'un des 34 départements qui testent le dispositif mis en place par le haut commissaire Martin Hirsch. Résultat : le coût est important, mais le dispositif semble déjà efficace.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un milliard? Deux milliards? Trois milliards? 800 millions? Tous les jours ou presque, un nouveau chiffre est avancé concernant le budget qu’il faudrait allouer ou non à la généralisation du revenu de solidarité active (RSA). Le débat fait rage, à l'UMP comme au PS, sur ce dispositif actuellement expérimenté dans 34 départements sous la houlette du haut commissaire Martin Hirsch. Mais si le coût du RSA est âprement discuté, ce n’est guère le cas de son efficacité, comme si celle-ci était évidente. Après quelques mois d’expérimentation, l’heure est pourtant venue de tirer localement un premier bilan. Qui se révèle positif malgré quelques ratés.