Inceste: un expert visé par une plainte exerce toujours auprès des tribunaux

Par

Un psychologue de Champagne-Ardenne, accusé en mars 2019 d’agressions sexuelles incestueuses sur deux enfants de trois ans, continue d’être nommé pour des expertises sur des mineur·e·s dans des dossiers de violences sexuelles. Une instruction est pourtant en cours.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’affaire risque d’alimenter la défiance à l’égard de certains experts. Selon les informations de Mediapart, une information judiciaire a été ouverte en février 2020 visant François L., expert psychologue près la cour d’appel de Reims, pour « agression sexuelle incestueuse » par ascendant sur deux enfants de son entourage familial – une fille et un garçon – âgés de 3 ans lors des faits dénoncés. Les faits se seraient produits du 22 octobre 2018 au 21 février 2019, et la plainte a été déposée en mars 2019.