L'échec de Bayrou achève de désintégrer le MoDem

Par

Après cinq mandats, François Bayrou perd son siège à l'Assemblée nationale. Cette défaite est non seulement personnelle mais aussi celle d’une stratégie ayant pour unique but la présidence de la République, passant par pertes et profits l'intérêt collectif.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans l’intimité de sa défaite, à Bordères, François Bayrou se répétera-t-il cette phrase d’Henri IV qu’il a si souvent citée pour bâtir sa légende, prophétiser son destin ? « Ce qui doit arriver ne peut pas manquer » (« Lo que ha de ser no puede faltar »), devise qui orne le portail du château de Coarraze, où a grandi Henri IV. Elle prend en ce dimanche 17 juin une curieuse signification.