Le même rituel depuis douze ans. Chaque mois de décembre, « l’arrivée du Père Noël » était annoncée dans les couloirs. Un défilé ininterrompu de sénateurs démarrait alors dans le bureau de la comptable du groupe UMP. Le temps que tout le monde passe (plus de 140 élus) et fasse ses politesses, la distribution s’étalait sur deux ou trois joursÀ chacun, la comptable tendait une enveloppe contenant un chèque d’environ 8 000 euros, parfois plus, puis faisait signer la liste d’émargement. Nom de code : « étrennes ».