Usul. Corruption des élus: les Français s’en foutent?

Par Rémi Liechti et Usul

L’accumulation des affaires en politique a contribué à discréditer la parole politique. Mais faut-il pour autant crier au « tous pourris » ? On sait la place qu'a eue dans notre histoire cette rhétorique. C'est sans doute ce qui, malgré les scandales, nous rend prudents. Trop ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.