Centenaire de 14-18: l’embarrassant hommage au maréchal Pétain

Par

À l’occasion des cent ans de l’Armistice, l’état-major des armées souhaitait organiser, « en présence du président de la République », un hommage aux huit maréchaux de la Grande Guerre, dont Pétain. Mais l’idée de célébrer celui qui dirigea le régime collaborationniste de Vichy a été écartée par l’Élysée, qui dit ne pas comprendre comment cette cérémonie « s’est retrouvée » dans le dossier de presse officiel, sans avoir été arbitrée en plus haut lieu.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Tout avait été minutieusement programmé. Le 18 septembre, le ministre de l’éducation nationale Jean-Michel Blanquer et Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’État auprès de la ministre des armées, étaient à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) pour présenter le programme national commémoratif mis en œuvre par la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale, pour célébrer les cent ans de l’Armistice.