Irène Frachon, héroïne des victimes du Mediator, bête noire de Servier

Par

La pneumologue brestoise a désarmé la défense du laboratoire Servier, producteur du coupe-faim, ce 16 octobre, trois semaines après le début du procès fleuve du Mediator. Irène Frachon a porté haut la voix des victimes, venues en nombre applaudir son témoignage.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En guise de point final de l’exposé scientifique de 3 h 45 de la lanceuse d’alerte Irène Frachon, une salve d’applaudissements des victimes présentes au tribunal de grande instance de Paris ce mercredi 16 octobre pour la soutenir, aussi franche que brève. Et pour cause, la présidente, Sylvie Daunis, y coupe court immédiatement : « Je comprends que vous ayez de l’admiration pour Irène Frachon et que vous soyez très sensibles à son témoignage, mais nous sommes dans une cour de justice, ce n’est pas un spectacle. »