Besson et Hortefeux veulent sanctionner les femmes étrangères portant le niqab

Par

Trois ministres du gouvernement ont été auditionnés, mercredi, par la mission parlementaire sur la pratique du port du voile intégral, dont les conclusions sont attendues en janvier. À la différence de Xavier Darcos, Brice Hortefeux et Éric Besson ont plaidé en faveur de mesures d'interdiction.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En plein «débat» sur l'«identité nationale», gare aux dérapages. Pour son ultime audition, mercredi 16 décembre à l'Assemblée nationale, la mission parlementaire sur «la pratique du port du voile intégral sur le territoire national», dont les conclusions sont attendues «fin janvier», a interrogé trois ministres du gouvernement. Brice Hortefeux (chargé des cultes) et Xavier Darcos (relations sociales) se sont voulus «prudents», tant ils savent le terrain miné. Éric Besson (identité nationale) a été plus offensif. Tout en mettant en avant ses bonnes intentions («éviter de stigmatiser l'islam et les musulmans»), il a préconisé une interdiction totale.