Le syndicaliste d’Europe 1 condamné pour harcèlement réintégré, mais mis à pied

Par

Après une immense émotion dans l’entreprise suite à sa réintégration, le leader CFTC de la radio de Lagardère, condamné pour harcèlement moral et sexuel, va faire l’objet d’une seconde procédure de licenciement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il a beau avoir demandé sa réintégration, comme il en a le droit depuis l’annulation de son licenciement par le tribunal administratif le 1er décembre, Kamel A. ne remettra pas les pieds à Europe 1. Le salarié, qui fut longtemps le leader syndical de la radio, aux couleurs de la CFTC, a été mis à pied à titre conservatoire par la direction, comme l’a révélé le site Les Jours. L’entreprise prévoit de relancer une procédure de licenciement. Puisqu’il a été représentant du personnel, le processus implique à nouveau que l’inspection du travail enquête et autorise ou non le licenciement.