Jean-Luc Mélenchon: la République, la laïcité et la franc-maçonnerie

Par

Fera-t-il dérailler le scénario trop bien huilé de la présidentielle ? Avec Mélenchon le plébéien (Robert Laffont), Stéphane Alliès et Lilian Alemagna publient une biographie extrêmement fouillée du candidat du Front de gauche. Des années de trotskysme à Besançon à la rupture avec le PS, quarante ans de militantisme sont passés au crible. Où l'on retrouve une constante : la république et la laïcité. Constante qui le mène à devenir franc-maçon. Il s'explique sur ces engagements dans les extraits que nous publions en exclusivité.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il est l'un de ceux, l'un de ces très rares candidats, qui peut faire dérailler le scénario trop bien huilé de la campagne présidentielle. Jean-Luc Mélenchon est un « plébéien », un tribun du peuple et de cette plèbe qui, sous la Rome antique, faisait et défaisait les pouvoirs : la formule est de Stéphane Alliès, que les lecteurs de Mediapart connaissent bien puisqu'il suit depuis notre lancement, en mars 2008, les aventures de la gauche, et de notre confrère de Libération, Lilian Alemagna.