Enregistrer la justice: la sérénité des audiences contre le besoin de transparence

Par

Mediapart a obtenu l’autorisation exceptionnelle de pouvoir enregistrer des audiences dans deux tribunaux. La législation interdit tout enregistrement de débats judiciaires, sous quelque forme que ce soit. Pourtant, dans une société démocratique, le besoin de transparence des citoyens est légitime. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il est interdit de filmer, d’enregistrer ou de prendre des photos dans les salles d’audience des tribunaux. Cette sanctuarisation repose sur la loi du 6 décembre 1954. Elle introduit dans la loi du 29 juillet 1881, sur la liberté de la presse, la disposition suivante : « Pendant le cours des débats et à l’intérieur des salles d’audience des tribunaux administratifs ou judiciaires, l’emploi de tout appareil d’enregistrement sonore, caméra de télévision ou de cinéma est interdit. »