La victime clandestine de l'assaut de Saint-Denis a été régularisée

Par

Début mars, Mediapart racontait l’histoire de Mohamed Elshikh, un voisin sans papiers blessé par un tir des policiers lors de l’assaut du RAID à Saint-Denis, qui a vu la mort de deux des terroristes du 13-Novembre. Il était alors sous le coup d’un arrêté d’obligation de quitter le territoire. Le clandestin vient d’obtenir un titre de séjour.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il était une fois… une histoire qui finit bien. Une exception, dès lors que l’on touche au terrorisme. Mohamed Elshikh est une victime collatérale des attentats de novembre 2015. Grièvement blessé par les forces de l’ordre, lors de l’assaut du RAID à Saint-Denis, et menacé d’expulsion, il vient d’obtenir un titre de séjour provisoire.