La victime clandestine de l'assaut de Saint-Denis a été régularisée

Début mars, Mediapart racontait l’histoire de Mohamed Elshikh, un voisin sans papiers blessé par un tir des policiers lors de l’assaut du RAID à Saint-Denis, qui a vu la mort de deux des terroristes du 13-Novembre. Il était alors sous le coup d’un arrêté d’obligation de quitter le territoire. Le clandestin vient d’obtenir un titre de séjour.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Il était une fois… une histoire qui finit bien. Une exception, dès lors que l’on touche au terrorisme. Mohamed Elshikh est une victime collatérale des attentats de novembre 2015. Grièvement blessé par les forces de l’ordre, lors de l’assaut du RAID à Saint-Denis, et menacé d’expulsion, il vient d’obtenir un titre de séjour provisoire.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal