JO 2024: des accusations de propos racistes et misogynes créent une crise interne

Par et

Insultes anti-roms, préjugés sur les habitants de Seine-Saint-Denis, comportements sexistes... Notre enquête révèle des troubles graves et répétés à la Solideo, l’établissement public chargé de la construction des ouvrages olympiques. Après l’envoi de nos questions, trois salariés ont été suspendus et un audit diligenté. Des alertes internes, remontées jusqu’au cabinet d’Anne Hidalgo, n’avaient pourtant pas provoqué un grand émoi jusque-là.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’inclusion, l’ouverture aux autres et la tolérance : voilà les valeurs véhiculées par les Jeux olympiques et paralympiques (JOP) de Paris en 2024, à en croire les deux têtes de pont de l’événement, le triple champion olympique Tony Estanguet, patron du comité d’organisation, et la maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo.