Affaire Pérol: deux démissions chocs à la commission de déontologie

Par
C'est une des suites de l'affaire François Pérol (photo): deux membres de la commission de déontologie de la fonction publique, Jacques Chabrun, conseiller maître honoraire à la Cour des comptes, et son suppléant, Pierre-Yves Richard, conseiller maître, ont démissionné, fin avril. Ils l'ont fait sans publicité car ils s'estiment astreints à l'obligation de réserve mais leur désaccord est clair depuis le début. Tous deux ont écrit au premier ministre pour expliquer les raisons de leur geste et ont été reçus par Philippe Séguin, patron de leur institution d'origine.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'est une nouvelle réplique du tremblement de terre de l'affaire Pérol/Caisses d'épargne. Sans en faire la moindre publicité car ils s'estiment astreints à l'obligation de réserve, mais très clairement en signe de protestation, deux membres de la commission de déontologie de la fonction publique ont démissionné de leur fonction. Et ils ont voulu donner de la solennité à leur geste puisqu'ils en ont justifié les raisons dans une lettre qu'ils ont adressée l'un et l'autre au premier ministre, François Fillon.