Mort de Zyed et Bouna : les policiers sont relaxés

Le tribunal correctionnel de Rennes a relaxé les deux policiers jugés pour « non-assistance à personnes en danger » après la mort de Zyed et Bouna à Clichy-sous-Bois, en 2005, qui avait provoqué des émeutes sans précédent en banlieue.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dix ans après la mort de deux adolescents, Zyed et Bouna, dans un transformateur EDF de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), le tribunal correctionnel de Rennes (Ille-et-Vilaine) a relaxé les deux policiers qui étaient jugés pour « non-assistance à personnes en danger ». Une décision accueillie par des cris de colère et des larmes sur les bancs des familles des victimes.