Comme d’habitude depuis le début de l’audience, la moitié de la salle où se rassemblent les proches de l’accusé est pleine à craquer, tandis que les soutiens de sa victime se comptent sur les doigts de la main. Dans le box, Younès Bounouara, qui se qualifiait de « soldat » de l’ancien maire Serge Dassault à Corbeil-Essonnes, se lève. « Vous êtes déclaré coupable de tentative d’assassinat », énonce le président de la cour d’assises d’Évry. Verdict : quinze ans de prison ferme, trois ans de plus que les réquisitions de l’avocat général. C’est un coup de théâtre.