A Marseille, un militant de la droite locale est autorisé à recueillir des procurations depuis des années

Par Jean-Marie Leforestier (Marsactu)

Selon l’enquête de notre partenaire Marsactu, un militant de la droite locale est habilité par la police et le tribunal judiciaire à recueillir des procurations. Un mélange des genres qui interpelle, alors qu'une enquête pénale est ouverte sur des procurations frauduleuses rédigées par des colistiers de la candidate LR à la municipale, Martine Vassal.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est l’un des nœuds de l’enquête judiciaire qui vise la campagne de Martine Vassal concernant une possible fraude aux procurations électorales. Comment les procurations récupérées par des colistiers de la candidate pouvaient-elles être validées ? Le maire des 6e et 8e arrondissements, Yves Moraine (LR), a avancé une première explication en disant qu’ils espéraient une facilitation législative liée à la crise du coronavirus. Mais le doute subsiste et les enquêteurs vont chercher à déterminer si l’équipe de campagne de Martine Vassal aurait pu bénéficier de complicités parmi les personnes chargées de valider les procurations, à savoir les officiers de police judiciaire ou ceux agissant pour leur compte.