Commission Jospin : les députés se rebiffent

Par

La commission des lois de l’Assemblée a tenu ce mardi une réunion pour débattre des « sujets soumis à la réflexion » de la commission Jospin. Une manière de signifier un ressentiment parlementaire, et de faire passer quelques messages.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La commission Jospin rappelée à la loi. Ce mardi matin à l’Assemblée, la commission des lois s’est réunie pour débattre publiquement « des sujets soumis à la réflexion de la commission de rénovation et de déontologie de la vie publique présidée par M. Lionel Jospin ». Une initiative de Jean-Jacques Urvoas, président de la commission des lois, face au ressentiment laissé par la nomination de ce comité Jospin, annoncé par François Hollande lors de son intervention du 14 juillet dernier. « Ses sujets de réflexion concernent pleinement le Parlement, alors pourquoi attendre et ne pas contribuer dès le mois de septembre aux travaux ?» s'interroge-t-il en ouverture.

Une façon de briser le huis clos que s’est imposé la commission présidée par l’ancien premier ministre, formée essentiellement de techniciens du droit et de hauts fonctionnaires (lire ici) et devant étudier d’épineux enjeux institutionnels (lire notre enquête). Selon Le Nouvel Observateur, alors que la commission Jospin doit rendre ses conclusions au mois de novembre, une conférence de presse sera aussi organisée avant la fin septembre pour informer de l’avancée de ses travaux. Par ailleurs, le groupe UMP a également décidé de mettre en place une « contre-commission Jospin », qui procédera, elle, à des auditions.