Le NPA bousculé par le mouvement social

Par et
Après avoir décidé de reporter pour la troisième fois son congrès, dont l'issue paraît encore incertaine, le NPA est désormais divisé entre quatre orientations. Mais le mouvement social a regonflé les troupes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Reculer pour mieux clarifier. Le week-end dernier, le conseil politique national (CPN) du NPA a décidé, une fois encore, de reporter son premier congrès, après celui, fondateur, de janvier 2009. Pour cause de mouvement social contre la réforme des retraites, les retrouvailles internes de la base anticapitaliste ont été repoussées à début février, à l'issue d'un vote serré (49 voix contre 42), qui a divisé chacune des trois principales sensibilités (pour résumer, les unitaires, les orthodoxes, et la direction entre les deux). Aucun lien, a priori, avec un présumé embarras de la direction autour d'Olivier Besancenot, qui craindrait de ne pas être majoritaire à elle seule.