Les aînés Hallyday obtiennent le gel de leur part de redevances

Par
Le tribunal de Paris a décidé mardi de geler 37,5% des revenus générés par la vente des disques de Johnny Hallyday, soit la part revenant, selon le droit français, aux deux enfants aînés du rocker décédé le 5 décembre 2017, Laura et David, a-t-on appris auprès de leurs avocats.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le tribunal de Paris a décidé mardi de geler 37,5% des revenus générés par la vente des disques de Johnny Hallyday, soit la part revenant, selon le droit français, aux deux enfants aînés du rocker décédé le 5 décembre 2017, Laura et David, a-t-on appris auprès de leurs avocats.