Harcèlement moral: le cas Garriaud-Maylam embarrasse Gérard Larcher

Par

Depuis 2004, cette sénatrice LR a employé plus de 40 collaborateurs différents. L’un d’entre eux vient de l’attaquer aux prud’hommes pour dénoncer des faits de harcèlement moral. Un courrier montre que le président Gérard Larcher était informé de dysfonctionnements dès 2016.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans les couloirs du Sénat, une histoire circule sous le manteau comme une légende dont on finit par croire qu’elle a été inventée de toutes pièces : en 2016, une collaboratrice parlementaire au bout du rouleau se serait carrément effondrée dans son bureau, avant d’être prise en charge par les pompiers.