La justice interdit à Greenpeace de s'approcher des convois d'Orano

Par
Le tribunal de Paris a enjoint vendredi à Greenpeace France de "ne pas s'approcher à moins de 250 mètres" des convois de déchets nucléaires de deux filiales d'Orano (ex-Areva) et de ne "gêner ou entraver d'une quelconque façon les opérations de chargement ou de déchargement" de matières radioactives.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le tribunal de Paris a enjoint vendredi à Greenpeace France de "ne pas s'approcher à moins de 250 mètres" des convois de déchets nucléaires de deux filiales d'Orano (ex-Areva) et de ne "gêner ou entraver d'une quelconque façon les opérations de chargement ou de déchargement" de matières radioactives.