A Nantes un mois après, toujours la même question: «Où est Steve?»

Par

Un mois après la disparition de Steve Maia Caniço, plusieurs enquêtes ont été ouvertes. Mais très peu d’informations filtrent. Des proches de Steve, joints par Mediapart, sont déroutés. Plusieurs policiers joints par Mediapart ne comprennent pas les ordres qui ont été donnés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un nouveau rassemblement citoyen s'est tenu samedi 20 juillet quai Wilson, sur l'île de Nantes, où Steve Maia Caniço, 24 ans, animateur périscolaire, a été vu pour la dernière fois – c'était le 22 juin. Un mois après sa disparition, les zones d'ombre ne se sont pas dissipées. Joints par Mediapart, des proches de Steve – qui participait ce soir-là à la fête de la Musique le long de la Loire – ne comprennent pas pourquoi si peu d'informations filtrent des enquêtes en cours.