Annonces de Fillon: l'UMP réplique au PS

Par
Ni relance, ni rigueur, mais la poursuite des réformes. C'est ce qu'a annoncé lundi François Fillon, en réponse aux mauvais chiffres de la croissance du deuxième trimestre. Alors que l'opposition s'est précipitée pour réclamer l'annulation d'une partie du "paquet fiscal", dont elle dénonce depuis un an le caractère injuste et coûteux, la majorité entend bien garder le cap des réformes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Lundi, François Fillon s'est efforcé de relativiser les mauvais chiffres de la croissance au deuxième trimestre (lire notre article de ce week-end) en réunissant le «pôle économie du gouvernement» (Christine Lagarde - économie, Eric Woerth - budget, Laurent Wauquiez - emploi, Hervé Novelli - PME, Luc Chatel - consommation, et Anne-Marie Idrac - commerce extérieur).