Primaire de la droite: la grande inconnue du premier tour

Par

Dimanche soir, les résultats du premier tour viendront confirmer ou infirmer les conjectures auxquelles se livrent les candidats depuis le début de la campagne. De la « majorité silencieuse » de Sarkozy, au recours Juppé, en passant par l’alternative Fillon, tous les scénarios ont été envisagés. En vain. L’issue du scrutin repose sur une donnée qu’aucun sondage ne peut anticiper : le nombre de participants.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des semaines de campagne, de ralliements, de conjectures, de grandes promesses et de petites phrases. Pour en arriver à une immense inconnue. Dimanche 20 novembre, se tiendra le premier tour de la primaire de la droite et du centre. Les votants auront jusqu’à 19 heures pour se rendre dans l’un des 10 228 bureaux répartis en métropole et outre-mer ; « aucun résultat ne devrait être publié avant 20 h 30 », précise la Haute autorité chargée de les comptabiliser. Quelque 58 472 Français de l’étranger se sont d’ores et déjà inscrits pour pouvoir voter en ligne, « soit presque dix fois plus que pour la primaire PS de 2011 ». C’est à peu près tout ce que l’on sait du scrutin de dimanche. Car malgré les dizaines de sondages parus depuis deux ans, rien ne permet d’en connaître l’issue.