Surveillance des anciens détenus: un équilibre précaire

Par

Depuis la censure de la loi Braun-Pivet par le Conseil constitutionnel, qui a tracé des lignes rouges cet été, le gouvernement cherche comment renforcer le suivi judiciaire des condamnés pour terrorisme après leur sortie de prison.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

D’ici 2022, un peu plus de 150 personnes condamnées pour terrorisme – surtout au début des années 2010 – doivent sortir de prison au terme de leur peine, dont douze avant la fin de l'année