La Fifa a sauvé Nasser Al-Khelaïfi d’un procès pour corruption

Par

Le parquet fédéral suisse a requis le renvoi en correctionnelle du patron du PSG pour avoir mis une villa de luxe à la disposition de l’ex-numéro 2 de la Fifa. Mais il ne sera pas jugé pour corruption car la Fifa a partiellement retiré sa plainte au dernier moment.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En apparence, c’est une mauvaise nouvelle pour Nasser Al-Khelaïfi. Après deux ans d’enquête, le parquet fédéral suisse a renvoyé ce jeudi en correctionnelle le patron qatari du PSG et de la chaîne BeIN sports, ainsi que l’ancien numéro 2 de la Fifa, le Français Jérôme Valcke, dans une affaire de corruption très embarrassante pour la Fifa et le Qatar. Il appartient désormais au tribunal fédéral de décider si un procès aura lieu, ce qui dépendra notamment du résultat d’un recours en récusation qui n’a pas encore été tranché.