Municipales : l'offensive des Sans-Voix

Par

Ils sont maliens, tunisiens, chiliens, canadiens ou français. Médecins, agents de nettoyage, mécaniciens ou pâtissiers. Quarante-cinq personnes se sont portées candidates sur la liste des Sans-Voix à Paris (XVIIIe). Portrait vidéo d'une initiative plurielle et citoyenne.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Malgré la promesse de François Hollande, trente ans après François Mitterrand, d’accorder le droit de vote et d’éligibilité aux élections locales aux ressortissants extra-communautaires présents depuis plus de cinq ans sur le territoire, les urnes leur sont toujours fermées. Alors ils mènent campagne dans ce XVIIIe arrondissement de Paris, aux mains du PS depuis 1995 et où, cette année, le FN tente une offensive. Chaque dimanche depuis mi-février, ils s’installent, place Jules-Joffrin, devant la mairie à la rencontre des habitants d’un des quartiers où la population immigrée est la plus importante.